nl
fr

La semaine des diététiciens côté néerlandophone

Comme chaque année, l’Union professionnelle flamande des diététiciens (la VBVD) organise la Semaine des diététiciens du 20 au 26 mars. Cette année le thème est l’alimentation de l’enfant et de son entourage avec le claim “Manger sainement, c’est extra-simple!”

La  Semaine des Diététiciens est tout d’abord l’occasion de mettre en avant l’expertise du diététicien diplômé qui est formé pour donner un avis fiable sur l’alimentation dans le cadre d’un mode de vie sain, quel que soit
l’âge et la situation.
Les besoins alimentaires d’un bébé sont différents de ceux d’un adolescent. Des conseils alimentaires fiables peuvent également être utiles à un sportif (de haut niveau). Le diététicien écoute et fournit des conseils sur mesure, adaptés aux besoins de la personne qui en fait la demande.
Plus vous adoptez tôt de bonnes habitudes en matière d’alimentation et d’activité physique, plus vous êtes susceptible de les appliquer tout au long de votre vie. Il est important que les enfants apprennent à faire des choix alimentaires sains, de manière à ce qu’ils comprennent quels sont les effets de l’alimentation et de l’activité physique sur leur corps et quels en sont les bienfaits pour eux.                   Apprendre à des enfants à profiter d’une alimentation saine ne doit pas être compliqué. Les diététiciens peuvent aider en fournissant quelques conseils et astuces faciles. Mais qu’est-ce qu’une alimentation saine ? Peuvent-ils encore manger du pain ? Du lait ? Un œuf dur ? Les parents ont souvent de nombreux doutes et questions.
Soyez rassuré : toutes les denrées alimentaires présentes sur le marché belge conviennent à une alimentation saine, pour autant qu’elles occupent une place adéquate dans le cadre d’une alimentation variée. L’enfant peut avoir un bonbon, mais idéalement pas plus d’une fois par jour. Mais proposer des fruits et légumes, de toutes les couleurs et à tous les repas, est une excellente idée.

Les activités durant la Semaine des diététiciens
En Flandre, plus de 300 diététiciens travaillent activement à la Semaine des diététiciens. Différentes activités sont organisées dans les écoles, dans les cabinets des diététiciens ou à l’hôpital. Rendez-vous sur https://www.facebook.com/WeekVanDeDietist/

En avant-première, des conseils pour les parents
Donnez le bon exemple : prenez le temps de profiter d’un petit-déjeuner. Les enfants suivront alors votre exemple. Convenez de boire de l’eau à table et, vous aussi, buvez de l’eau.
– Mangez tous ensemble à table : prenez le temps de déguster votre repas et savourez-en chaque bouchée.
Bougez davantage tous ensemble : en tant que parent, vous ne pouvez pas demander à votre enfant de bouger plus si vous-même restez dans votre canapé, devant la télévision, avec un paquet de chips sur les genoux. D’ailleurs, chaque enfant se réjouit de chahuter ou de jouer au football dans le jardin avec papa ou maman. Vous n’êtes pas fan de football ? Faites une promenade après le repas ou le week-end et faites-en un moment privilégié avec votre enfant. Et à l’école ? Pourquoi ne pas monter les escaliers en courant, plutôt qu’en marchant tranquillement. Et en faisant plein de bruit, bien sûr ! N’est-ce pas une bonne idée ?
Toute la famille participe : une alimentation et un mode de vie sains sont bénéfiques à toute la famille. Demandez aux enfants quels sont les fruits et légumes qu’ils veulent ajouter à la liste de courses. À chaque jour une nouvelle couleur. Faites-leur dessiner un planning hebdomadaire sur une grande feuille de papier et demandez-leur de mettre des croix lorsqu’ils ont mangé leurs deux fruits et leurs trois portions* de légumes par jour. Une alimentation saine et variée devient ainsi un exercice auquel tout le monde participe avec plaisir
Manger sainement, c’est amusant : manger sainement ne signifie pas faire régime. Il s’agit de choisir de bons aliments qui vous font plaisir et qui vous donnent suffisamment d’énergie pour rester actif toute la journée. D’ailleurs, les enfants ne doivent pas être mis au régime. Ils sont en pleine croissance.
Santé en vue : rendez la tâche plus facile pour vous et vos enfants : placez des fruits et des légumes bien en vue et à portée de main. Rangez les biscuits et les bonbons hors de leur vue, à l’arrière de l’armoire la plus haute.
Chaque bonbon est une fête : dans une famille à l’alimentation équilibrée, les bonbons ne sont pas interdits et bien gérés. Chaque bonbon est une fête qui est autorisé lors d’une occasion particulière, le week-end, quand un ami vient jouer ou à une autre occasion. Donnez un seul bonbon et pas tout le paquet.
Mettez-vous d’accord : organisez une réunion familiale à laquelle tout le monde participe. Présentez les bons arguments. Veillez à ce que chacun adhère aux accords convenus. C’est ainsi que tous réussiront à tenir leurs engagements.
Soyez encourageant et positif : pour que chaque membre de la famille ait une image positive de lui-même, il est important d’éviter toute remarque négative ou vexante au sujet de l’apparence physique. Optez plutôt pour des remarques positives, comme « Tu as bien marché ! » ou « C’est chouette que tu participes avec nous », elles motiveront l’enfant à avoir plus confiance en lui.
Veillez à la régularité : la régularité rassure, notamment les enfants. Les repas sont pris à table et à intervalles réguliers. La journée compte trois repas principaux et au maximum 3 en-cas.
Veillez à la variété : variez les menus. Demandez à vos enfants de vous aider à trouver de nouvelles recettes dans les livres de cuisine ou sur Internet.
Simple et bon : vous n’avez pas envie de vous lancer dans des recettes élaborées le vendredi ? Préparez une délicieuse pizza maison à l’aide d’une pâte à pizza toute prête, d’un peu de sauce tomate, d’une échalote revenue à la poêle et de tous les restes de légumes. Un peu de fromage râpé, quelques minutes au four et c’est prêt ! C’est encore plus sympa lorsque les enfants participent en garnissant leur propre pizza.
Manger sainement ne doit pas forcément coûter cher : optez résolument pour des légumes de saison, qui sont moins chers parce que l’offre est plus grande. Les portions de viande et de poisson ne doivent pas être trop généreuses. Selon l’âge de l’enfant, les besoins en viande et en poisson varient. Partez toutefois du principe que pour un adulte, 100 g de viande ou de poisson par jour (soit tout ce que vous mangez pendant la journée) sont suffisants. Sinon, pourquoi ne pas cuisiner végétarien ? Les légumineuses sont une excellente alternative et sont très bon marché. Les légumes en conserves et surgelés sont une autre solution avantageuse. Ils sont mis en conserve et surgelés dès leur récolte et sont moins chers.

Un diététicien près de chez vous ?
Vlaamse Beroepsvereniging van Voedingsdeskundigen en Diëtisten (VBVD). Tél : 02 380 80 98 ou info@vbvd.be  Consultez également le site Internet :   www.vbvd.be                                                                                                                           LOGO vbvd Ce logo atteste que le diététicien est agréé par la VBVD. 

 

 

*3 portions = 200 g lors du repas chaud et environ 100 g de crudités en en-cas ou avec le repas tartines.